Que contient l’image de marque d’une entreprise? | Macadam Marketing
2022-05-16

Que contient l’image de marque d’une entreprise?

Par Marc-André Beauchemin

Comme nous l’avons vu dans le chapitre précédent, le logo est une pièce du grand puzzle qu’est l’image de marque. Bien qu’il soit une composante importante et mémorable d’une marque, le logo se résume à être le porte-parole de votre entreprise. Seul, sans support, il n’ira pas bien loin!

Pour rendre justice à votre offre et élever votre marque vers les plus hauts sommets, vous vous devez de créer une identité visuelle qui respecte les attentes des consommateurs d’aujourd’hui ET qui ne sera pas complètement dépassée demain. Lourde tâche certes, mais tellement plaisante. Durant le processus créatif, référez-vous toujours à votre stratégie de marque. Sinon, la subjectivité risque de prendre trop de place.

Alors que l’image de marque de plusieurs entreprises reposent sur quelques éléments visuels de base, d’autres (souvent de grandes entreprises) ont décidé de mettre le paquet en se dotant d’un univers graphique à faire rêver.

Les composantes d’une image de marque

Vous êtes une entreprise en démarrage et avez besoin du strict minimum pour développer un site web et quelques outils pour faire de la prospection? Votre trousseau doit contenir ce qui suit.

La palette de couleurs

Vous pensiez utiliser seulement les couleurs de votre logo pour l’ensemble de vos communications? C’est une grave erreur, et ce même si votre logo comporte 2 couleurs. On vous conseille d’avoir une palette de 3 à 6 couleurs pour donner du choix au designer, mais ce chiffre peut augmenter à plus de 15 couleurs. Bien qu’elles soient rarement tous l’une à côté de l’autre, les couleurs doivent former un ensemble cohérent respectant votre personnalité de marque.

 

Les couleurs primaires d’une marque seront normalement celles du logo alors que les couleurs secondaires viendront donner plus de latitude au designer Finalement, on peut retrouver des couleurs d’accent, idéales pour créer du contraste. Lorsque vous créerez des graphiques, des tableaux ou voudrez différencier vos services par une couleur, vous serez content d’avoir du choix!

Les polices de caractères

Dans le chapitre précédent sur les types de logo, nous avons été clair sur le fait que votre logo doit utiliser une typographie qui se démarque, pouvant même être faite sur mesure par un typographe. Notre premier conseil est de ne pas mélanger la police de votre logo avec vos autres polices courantes. Vos polices doivent plutôt respecter le style et les formes de votre logo.

On vous recommande :

  • De choisir 2 ou 3 fontes différentes dont 1 fonte principale
  • De considérer les applications (web versus imprimé)
  • De ne pas avoir peur de mixer des fontes avec empattement (serif) et linéales (sans-serif)

Le style photographique

L’imagerie d’une entreprise est souvent sous-estimée lorsque prise en charge par un gestionnaire de projets ou un autre membre du service à la clientèle. Peu importe le style qui vous parle, assurez-vous d’avoir une constance entre les visuels.

On va se l’avouer, lorsqu’on atterrit sur un site Web rempli de photos génériques de banque d’images, ça nous laisse un petit goût amer en bouche. On remarque encore plus les photos achetées quand elles cohabitent avec quelques photos de votre bureau.

Si vous avez du budget, envisagez une prise de photos pour votre équipe, vos équipements et produits, votre lieu de travail, etc. C’est une excellente façon de vous différencier de la concurrence. Si votre budget ne vous le permet pas, faites l’achat de photos dans un style similaire et intervenez graphiquement en y ajoutant une texture, une trame de couleur ou en accentuant certaines teintes.

Les nice-to-have

On retrouve dans cette section des éléments graphiques qui ne sont pas obligatoires, mais qui vous donneront un petit coup de pouce si vous comptez avoir une mise en marché qui attire les regards.

L’iconographie

L’icône est une représentation graphique qui sert à renforcer la communication et la compréhension d’un message. Alors que son objectif n’est pas d’éblouir, il demeure qu’il peut améliorer l’expérience utilisateur en ligne et hors ligne.

Plus fonctionnel que conceptuel, cet élément visuel ne doit pas porter une symbolique trop complexe et plutôt porter une idée simple. Puisque les icônes existent depuis plusieurs décennies, il devient de plus en plus difficile de se démarquer, ce qui peut expliquer le retour en force des illustrations.

L’illustration

Davantage conceptuelle que descriptive, l’illustration permet de raconter une histoire beaucoup plus développée que l’icône. Véritable vecteur d’émotion, elle permet de conserver l’attention des utilisateurs quelques secondes supplémentaires, assez longtemps pour les amener plus proche d’un achat.

 

L’illustration donne de la personnalité aux mots qui l’accompagnent. Tout est possible avec ce type d’art, contrairement à la photographie que ne peut capter que le réel. Encore très peu utilisée dans certaines industries, elle pourrait vous permettre de vous démarquer. Il est aussi possible de prendre une photo en apparence ordinaire et d’y ajouter un traitement graphique qui la rend tout à coup exceptionnelle.

 

La vidéo et le motion design

Ces deux types de contenu représentent le présent et le futur du marketing. De plus en plus d’agences pense au motion design lors de la création d’une identité visuelle. En animant des éléments statiques, la marque exploite ainsi son plein potentiel.

La nouvelle plateforme de marque du Zoo de Granby, flexible, ludique et actuelle, est un parfait exemple d’une utilisation adéquate de design en mouvement. L’entreprise a animé son logo pour lui donner plusieurs expressions faciales différentes, démontrant la multitude d’émotions auxquelles le client peut s’attendre à la rencontre de ses animaux!

La vidéo est le média ultime, loin devant le texte, l’audio et l’image. Elle permet une meilleure compréhension de votre message, une session plus longue sur votre site Web et donc un boost de votre positionnement sur les moteurs de recherche, un meilleur taux de clic et de conversion, et donc des revenus supplémentaires. L’investissement est plus grand, mais les retombées tout autant! Et tout comme l’image et l’illustration, il est possible de mixer la vidéo et une touche de motion design. Le meilleur des deux mondes quoi!

Pour conclure

Que vous lanciez une nouvelle entreprise ou que vous souhaitiez ajouter des munitions à votre image de marque actuelle, dotez-vous d’un guide de normes graphiques. Une agence de branding, un pigiste et votre équipe interne pourront travailler en même temps pour votre marque tout en s’assurant de respecter les normes établies.

Dans le prochain chapitre, nous donnerons quelques trucs et astuces en branding pour les PME du Québec qui désirent sortir du lot et s’attaquer à des compétiteurs mieux nantis.

Du branding, et bien plus encore,
directement dans votre boîte de courriels!